Les Editions du Siècle

Editions du siècle - Catalogue - Nos Diffuseurs - Nos Auteurs - Contactez-nous Accueil Editions du Siècle Catalogue ouvrages Editions du Siècle Diffuseurs ouvrages Editions du Siècle Auteurs ouvrages Editions du Siècle Pour contacter les Editions du Siècle

David Ricardo - Le premier théoricien de l’économie

ISBN : 2-913068-13-8
172 pages
Prix TTC : 12 € (dont TVA 5,5%)
Parution : janvier 2004

Après Adam SMITH, le Père de l’Economie, le deuxième titre de cette série pédagogique analyse la pensée du premier grand théoricien de l’Economie politique, l’Anglais David RICARDO (1772 - 1823). Ce livre permet de comprendre la pensée d’un des rares économistes qui ait fait fortune en Bourse et d’analyser son grand livre Principes de l’Economie politique et de l’impôt. Il expose également les grandes théories ricardiennes comme la théorie des avantages comparatifs, l’équivalence budgétaire et la théorie de la rente.

A l’heure où les étudiants en sciences économiques manifestent leur refus d’ânonner des équations totalement déconnectées de la réalité, nous ne pouvons que constater la grande actualité de la remarque que faisait Keynes en 1936 : « Trop de récentes économies mathématiques ne sont que pures spéculations, aussi imprécises que leurs hypothèses initiales, elles permettent aux auteurs d’oublier, dans le dédale des symboles vains et prétentieux les complexités et les interdépendances du monde réel ».


Sommaire

PREMIERE PARTIE : LA VIE ET L’OEUVRE DE RICARDO

1.1. Un financier avisé
1.2. La naissance d’une vocation d’économiste (1809 - 1819)
1.3. Un faisceau d’influences disparates
1.4. Dans l’arène politique (1819 - 1823)
1.5. Les dernières années de RICARDO
1.6. L’oeuvre-maîtresse : Les Principes (1817)

DEUXIEME PARTIE : LA PENSEE DE RICARDO

2.1. La théorie de la valeur-travail
2.2. La répartition du revenu national entre les trois types de revenus et entre les trois classes sociales
2.3. La théorie de la monnaie
2.4. Le rôle de l’Etat et la fiscalité
2.5. Une apologie novatrice du libre-échange
2.6. La dynamique économique et ses limites

CONCLUSION : LE LEGS DE RICARDO